Aidez-nous Aidez-nous
Suivez-nous Facebook
L’homme a survécu jusqu’ici parce qu’il était trop ignorant pour pouvoir réaliser ses désirs. Maintenant qu’il peut les réaliser, il doit les changer, ou périr.

William Carlos Willams

Actualités

Retrouvez plus de news sur notre page Facebook.

06-06-2017 - Partenariats avec Madagascar National Parks

Partenariats avec Madagascar National Parks (MNP)

Les parcs nationaux malgaches sont les derniers vestiges de l’extraordinaire forêt primaire qui couvrait le pays il y a moins de deux siècles. Aujourd’hui ce couvert forestier a été réduit de plus de 85%.

Il faut donc à tout prix sécuriser, protéger et même restaurer ces parcs nationaux. C’est la raison pour laquelle Graine de vie a conçu plusieurs projets en partenariat avec MNP.

  • Projet de restauration de la zone protégée du Parc Masaola à Cap Est (plantation chaque année de 50.000 plants d’arbres) en 2010 ;
  • Projet de protection du parc national de Marojejy (Andapa-Nord de l’île) par la création d’une pépinière dans toutes les communes qui entourent le parc ; ce projet initié en 2010 a permis de réduire considérablement les feux de brousse venant de ces communes qui réduisent chaque année la surface du parc.
  • Projet identique autour du parc de la Montagne d’Ambre (Diego Suarez) initié en 2012 ; une pépinière a même été installée au sein du parc pour la restauration de celui-ci. Deux communes concernées à ce jour.
  • Projet identique autour du parc d’Andohahela (Fort-Dauphin) débuté en 2014 ; deux communes concernées et trois supplémentaires cette année.
  • Projet identique autour du Parc national d’Ankarana (Région Diana) avec une pépinière dans l’enceinte même du parc (projet initié en 2016) et un programme d’installation de pépinières dans trois communes voisines du Parc.
  • Nouveau projet de reboisement des collines entourant la mangrove du nouveau Parc marin de Nosy Hara (près de Diego Suarez), initié en 2015 ; déjà 22.000 arbres de mangrove plantés.
  • Programme de protection et de restauration de la réserve d’Ambohitantely (Nord-Ouest de Antananarivo) initié en 2016 avec une pépinière dans l’enceinte de la réserve et deux pépinières dans les villages avoisinant.

Suivez Madagascar National Parks sur Facebook

Lire la suite

09-01-2017 - Knokke-Heist

Nouvelle pépinière Knokke-Heist
Grâce au financement de la ville de Knokke-Heist, nous allons planter pendant au moins deux ans 60.000 arbres par an pour diminuer l'impact de la commune sur la nature.

http://www.knokke-heist.be/nieuws/

Lire la suite

25-11-2016 - Devenir altruiste, que du bonheur

Devenir altruiste, que du bonheur
En vente le livre "Devenir altruiste, que du bonheur" qui parle de Graine de Vie
L’engagement discret d’hommes et de femmes qui embellissent le quotidien des plus défavorisés et construisent jour après jour un monde meilleur !

https://www.facebook.com/deveniraltruiste/

Lire la suite

26-07-2016 - Les Red Lions compensent leur émission de CO2 vers Rio en plantant 33.000 arbres

Les Red Lions
Les Red Lions compensent leur émission de CO2 vers Rio en plantant 33.000 arbres
L’Association Royale Belge de Hockey et les Belgian Red Lions ont décidé de compenser les émissions de gaz à effet de serre occasionnés par leur voyage aux Jeux Olympiques de Rio en plantant 33.000 arbres à Madagascar.

www.rtbf.be

Lire la suite

24-11-2015 - Nouveau partenariat de Graine de Vie France avec Bambou à Vivre

Merci à www.bambou-a-vivre.fr, nouvel Eco Partner en France !!

Bambou à Vivre
Bambou à Vivre
Solutions d'aménagement intérieur, par l'utilisation de cannes de bambous, naturelles ou colorées, permettant de remodeler votre espace et d'en avoir une vision totalement nouvelle.
Lire la suite

28-10-2015 - Des graffitis éphémères et biodégradables

Un peu de pub pour Clean Graffiti France, notre premier Eco Partner français pour Graine de vie !

Un super jeune mec qui a un super concept : DU MARQUAGE AU SOL ÉPHÉMÈRE ET BIODÉGRADABLE ... son créateur : @BenjaminFarsang !

Contactez-le, vous ferez du bien à la planète !

Clean Graffiti France
Clean Graffiti France
Clean Graffiti France est une agence de communication hors médias. Spécialiste dans l'élaboration et la réalisation de campagnes de communication ciblée par marquages éphémères biodégradables, et la signalétique événementielle temporaire.
Lire la suite

28-09-2015 - IXINA

IXINA
Lire la suite

27-04-2015 - Accord de coopération avec la société JOIN

Nous venons de conclure un accord de coopération avec la société de télécommunication JOIN.

Petite graine deviendra grande !

Join Experience | European Mobile, Internet, Cloud Provider
Join Experience | European Mobile, Internet, Cloud Provider
Discover the mobile, Internet and cloud deals from JOIN and access hyper connectivity anywhere in Europe. This is the start of the telecommunications...
Lire la suite

18-03-2015 - On parle de Graine de Vie dans les Niouzz

On cause de nous !!!

Cliquez sur la photo pour regarder la vidéo !


Tous les jours, en huit minutes chrono, du lundi au samedi inclus, l’équipe des NIOUZZ décrypte l’actualité. Le journal s’ouvre aux initiatives des écoles, à tes passions, à ce qui buzze sur la toile, aux actus « people » et aux nouvelles...
Lire la suite

18-12-2014 - Lancement du projet "Une forêt comme ma commune"

La commune de Braine-l’Alleud lance son ambitieux projet : "Une forêt comme ma commune !", en collaboration avec l’ASBL Graine de Vie.

Face aux enjeux grandissants du changement climatique, et des rapports de plus en plus alarmants sur la santé de notre si belle planète bleue, il est nécessaire d’agir pour la préserver.

En effet, le récent rapport "Planète vivante 2014" de WWF place en effet la Belgique au 5ème rang mondial en matière d'empreinte écologique. Si chaque habitant de la Terre vivait selon le mode de vie belge, il faudrait... 4,3 planètes pour satisfaire à tous nos besoins !

Bien entendu, beaucoup d’actions sont déjà prises pour diminuer nos consommations, revoir notre mode de fonctionnement. C’est très bien, et il y en aura encore d’autres.

L’objectif de ce projet est de proposer à la population brainoise de réduire encore plus son impact sur le réchauffement climatique à travers un geste positif, celui de replanter une forêt tropicale dans un pays dévasté par la déforestation.

Le projet proposé, "Une forêt comme ma commune", est donc relativement simple :

"Agissons et construisons ensemble un projet concret pour la planète !"
"A l’horizon 2025, nous aurons planté à Madagascar une forêt primaire qui aura la superficie de notre commune de Braine-l’Alleud !"

Concrètement, ce projet vise à planter sur 10 ans la superficie de la commune de Braine-l’Alleud, à savoir 5200 ha, à Madagascar. Cela représente un total de 600 000 arbres, soit une moyenne de 60 000 arbres par an. Cette plantation permettra, en outre, la séquestration de 60 000 tonnes de CO2, et donc de partiellement compenser notre consommation.

Mais le but du projet n’est pas uniquement de compenser notre empreinte écologique sur l’environnement. L’objectif est d’également sensibiliser par ce projet tous les intervenants de la commune (les commerçants, les entreprises et bien entendu, la population) aux enjeux climatiques auxquels nous sommes confrontés. Ce projet se réalisera sur 10 ans car c’est dans la durée qu’un changement profond pourra s’opérer.

Lire la suite

17-12-2014 - La plus grande pépinière de la capitale malgache

GRAINE DE VIE et l'association AKAMASOA du Père Pedro ont inauguré ce 12 décembre à Alatsinainy-Betsizaraina la plus grande pépinière d'arbres de la capitale malgache.

325.000 plants d'arbres ont été préparé dans cette pépinière pour être distribués gratuitement aux associations malgaches qui poursuivent dans leurs objectifs le reboisement dans et autour d'Antananarive.

16 espèces d'arbres poussent actuellement sur ce site qui devrait fournir l'année prochaine plus de 500.000 plantes, dont la moitié d'arbres fruitiers.

Lire la suite

22-10-2014 - Rapport d'activités - Octobre 2014

Un projet en pleine évolution

Notre équipe à Cap Est

Après cinq années d’activité, le projet Graine de Vie a évolué; notre première démarche était d’encourager les habitants des pays industrialisés à diminuer leur impact trop important sur la nature en plantant des arbres dans les pays en voie de développement.

Cela reste toujours notre principe de base, mais avec deux nuances:

1)- MADAGASCAR

Après deux missions d’évaluation environnementales à l’invitation des autorités du Sénégal et des Comores, nous avons décidé de concentrer toute notre attention et tous nos moyens sur Madagascar.

Nous y connaissons les mentalités, les problèmes, les autorités, nous y avons formé des responsables compétents et enthousiastes, nous avons mis au point un système de récolte de graines autochtones que nous répartissons dans nos 48 sites, nous nous y sommes pour ainsi dire parfaitement adaptés.

Rien ne dit que nous nous limiterons toujours à ce pays, mais il y a tant à faire pour le reboisement de notre planète que commencer par le pays le plus déforesté au monde (Madagascar) trouve tout son sens.

En 2009, lorsque je suis parti à Madagascar pour entamer un premier projet de plantation de 100.000 arbres, je pensais sincèrement me retrouver au milieu de centaines d’ONG actives dans le reboisement. Graine de Vie devait se singulariser par son engagement bénévole en garantissant que 100% des fonds qui nous sont confiés sont exclusivement destinés à nos projets de reboisement.

Pouvez-vous imaginer que notre petite ONG, après cinq années, est quasi seule sur le terrain pour aider toute une population à planter des arbres sur un territoire de la taille de la France et du Benelux.

Nous ne pouvons pas trouver de la fierté dans le fait que nous soyons devenus en si peu de temps un acteur majeur du reboisement malgache, mais au contraire une inquiétude infinie dans le peu d’intérêt que porte l’humanité sur la protection et la restauration des forêts.

Pardonnez-moi de vous rappeler que durant ces soixante dernières années, l’être humain a détruit plus de la moitié des forêts primaires de la Terre et que ce processus est en progression constante... À ce rythme, les forêts primaires auront disparu de la surface de notre planète avant la fin de ce siècle.

Durant cette même période, Madagascar, le pays au monde qui compte le plus grands taux d’espèces et de plantes endémiques, a vu sa forêt disparaître de plus de 85 pour cent, sans aucune intervention des autorités, et ces dernières années d’instabilité politique malgache n’ont fait qu’aggraver cette situation.

2)- SENSIBILISATION SUR LE TERRAIN

Nous ne pouvions plus décemment continuer à planter des centaines de milliers d’arbres à Madagascar à côté de forêts qui brûlent.

Nous avons dû, dès lors, ajouter à notre ambition initiale un troisième volet, après la sensibilisation à la trop grande empreinte écologique de nos populations et la compensation de cette empreinte par la plantation d’arbres principalement à Madagascar.

Ce troisième volet est la sensibilisation de la population malgache à la protection de son environnement et principalement la lutte à tous niveaux contre les brûlis de forêts.

Cette sensibilisation, nous la menons d’abord dans les villages puisque nous conditionnons notre action de reboisement à l’acceptation par les villageois et leurs autorités via une loi communale (Dina) d’un plan devant mener à terme à la suppression des brûlis. Nous encourageons par ailleurs les malgaches à remplacer le brûlis systématique de leurs terres par la plantation d’arbres de rente (Cacao, Café, Poivrier, Ravintsara, Arbres fruitiers, Girofliers, ...) qui leurs donneront davantage de revenus que le produits du « Tavi » (culture sur brûlis).

Enfants à Ambalabe (Région SAVA)

Nous la menons dans les écoles où nos responsables se rendent pour parler aux enfants malgaches des effets du réchauffement climatique sur leur pays et de la nécessité de protéger les dernières ressources naturelles du pays.

Nous la menons aussi au plus niveau du pouvoir malgache avec des contacts avec les chefs de Région, les Ministres de l’Environnement (qui se succèdent malheureusement à un rythme rendant inefficace toute action sur le terrain), l’ancien premier Ministre, l’actuel Président fraichement élu qui a fait campagne pour une meilleure protection de l’environnement, la Présidente du parti vert malgache, Saraha Georget, qui a récolté 5% des suffrages aux élections présidentielles (première femme).

Mis à part les quelques projets que nous avons pu initier avec l’aide de Saraha Georget, tous ces contacts avec le monde politique malgache se révèlent extrêmement décevants. Dans un pays où la survie d’une population pauvre et délaissée dépend exclusivement des ressources naturelles provenant de la mer et des forêts, l’énorme désintérêt du monde politique pour les problèmes liés à l’environnement touche à la non-assistance à population en danger.

Un exemple parlant vous édifiera: nous étions à la capitale Antananarive le 28 août dernier lors de l’invasion des criquets sur la capitale. Nous avons des images extraordinaires que nous réservons à un reportage télévisé que Dominique Christoffel qui m’accompagnait prépare sur les actions de Graine de Vie. Cette invasion de criquets dans la capitale (soit au centre du pays dans les hauts plateaux) a le même sens symbolique pour les malgaches que l’arrivée d’une meute de loup dans la Forêt de Soignes ou une invasion de moustiques porteurs de la malaria à Paris. Tous les Ministres responsables prétendent depuis 20 ans que le problème des criquets est sous contrôle. Des sommes folles ont été confiées à l’Etat Malgache par la communauté internationale pour éradiquer ce fléau qui détruit toutes les récoltes dans le sud du pays. Personne ne peut dire aujourd’hui à quoi ont vraiment servi ces versements importants.

Mais si le climat politique a tendance à nous mener au découragement, la sensibilisation sur le terrain dans les villages malgaches est très positive car partout où nous sommes actifs, les brûlis diminuent fortement et nos plantations permettent à la nature de reprendre sa place.

Un exemple parmi d’autres: l’île de Nosy Be est la vitrine touristique de Madagascar. Nos contacts avec le chef de district (sorte de Gouverneur de l’île) sont excellents. Nous avons organisé avec lui une opération « NOSY-BE ILE VERTE ». En contrepartie d’une campagne de sensibilisation à la radio et de l’intervention des gendarmes pour stopper les gens qui procèdent illégalement à des brûlis, nous installons au centre de l’île une pépinière qui produira chaque année 100.000 arbres à destination de la population. Et cela fonctionne puisque nos agents sur le terrain nous indiquent que cette année les feux de brousse ont diminué de plus de 70 % !

Autre exemple dans la région d’Andape, la commune de Beleoko-Loko ne pouvait se résoudre à stopper les brûlis car cette commune n’est composée que de collines escarpées, sans aucun terrain plane pour faire pousser du riz.

Nous avons alors développé sur place un programme d’apprentissage à la culture du riz via la construction de rizières en terrasse.

Ce programme prévoit des rizières sur un tiers des collines, les deux autres tiers étant réservés à la plantation d’arbres primaires et d’arbres de rente. Notre Directeur adjoint, Fabrice, consacre deux semaines par mois à ce programme.

QUELQUES CHIFFRES

Nous avons créé et gérons actuellement 48 projets à Madagascar dans cinq régions (sur les 17 que compte l’île); nous payons et assurons un travail à plus de 300 personnes; nous sensibilisons chaque année des milliers de personnes qui interviennent pour planter les arbres sortis de nos pépinières. Nous avons 32 pépinières qui produiront cette saison 2014-2015 un million trois cent mille arbres (voir rapport en annexe). Nous en avons déjà planté environ 2.100.000.

Certains de ces arbres dépassent aujourd'hui les deux mètres.

Nous sommes présents dans plus de 25 communes malgaches sur les 1.200 que comptent le pays; C’est peu, mais quand-même un quarante-huitième des communes d’un pays près de vingt fois plus grand que la Belgique. Dans la seule région SAVA, où nous avons débuté notre action, nous sommes présents dans plus d’un quart des communes.

Nous avons un Directeur Général (Gérard Poncet), un Directeur Adjoint (Fabrice), un chef pépiniériste (Tator), quatre chefs d’antenne (Voara à Tana, Léonel à Nosy-Be, Abel à Diego Suarez et le regretté Dimby à Fort-Dauphin que nous cherchons à remplacer), une quarantaine de pépiniéristes.

ACTIONS EN BELGIQUE ET AU LUXEMBOURG

Pour financer et mener à bien autant de projets nous avons besoin sans cesse de moyens supplémentaires.

Nous constatons cependant que malgré tous nos efforts, nous avons des difficultés à boucler nos budgets.

Pourtant, nous sommes bombardés de nouvelles demandes d’intervention à Madagascar.

Avec des fonds supplémentaires nous pourrions faire encore bien davantage et répondre ainsi à toutes ces sollicitations.

Bien-sûr nous pouvons compter sur quelques fidèles sponsors que je remercie ici pour leur confiance.

Bien-sûr nous avons récemment bouclé plusieurs projets très intéressants pour la suite, voici les plus importants:

A)- UNE FORET COMME MA COMMUNE:

Lors de notre dernière assemblée générale, nous avons fait connaissance avec Laurence qui nous avait contacté via notre site Facebook; en quelques mois, Laurence est parvenue à convaincre plusieurs de ses connaissances de participer à notre action « Une forêt pour ma vie » , mais surtout elle nous a permis de rencontrer les autorités de la commune de Braine l’Alleud avec qui nous avons signé un accord pour la plantation à Madagascar en dix années d’une forêt de 600.000 arbres d’une superficie identique à celle de toute la commune soit 5.200 hectares.

Ce projet est très aisément transposable à toutes les communes.

Nous l’avons d’ailleurs déjà soumis à d’autres communes (voir dossier en annexe).

Si vous connaissez des mandataires communaux motivés, contactez-nous.

B)- JOIN

Avec nos amis de Graine de Vie Luxembourg, nous avons conclu avec la société de Télécom JOIN, qui se développe au Grand-Duché du Luxembourg et s’apprête à conquérir le marché Belge, Hollandais et Allemand, un accord de coopération grâce auquel nous avons pu entamer un nouveau programme de reboisement dans le sud-est de Madagascar à proximité de Fort-Dauphin.

C)- LE FESTIVAL DE RONQUIERES

La Belgique détient le record mondial du nombre de festival de musique par tête d’habitant. C’est génial mais l’organisation et le déplacement de foules a un impact trop important pour notre planète pour que nous restions sans réaction. Prenez le seul festival Tomorrowland à Anvers: 300.000 personnes dont la moitié viennent de l’étranger...

Ronquières Festival

Nous avons dès lors rencontré les organisateurs du festival de Ronquières grâce à Vincent et Fred qui ont établi le bilan carbone du festival et fixé avec les organisateurs le nombre d’arbres à planter pour rendre ce festival totalement neutre pour la planète. Par ailleurs, nous avons mené une sensibilisation et une enquête auprès des festivaliers qui se sont montrés à 98,8 % extrêmement favorable à cette action malgré le fait que c’est eux qui en supportent le coût principal.

Les organisateurs ont été tellement séduits par l’idée qu’ils ont décidé de rétroagir pour les deux premières années du festival.

Sur base de ce succès et grâce à l’expérience engrangée, nous pouvons maintenant proposer la même action à tous les organisateurs de festival, alors si vous avez des contacts, prévenez-nous.

QUELQUES REVERS ET MAUVAISES NOUVELLES

1)- DIMBY NOUS A QUITTE.

Lundi passé un mail m’annonçait le décès, suite à un accident de moto, de Dimby, notre tout nouveau chef d’antenne à Fort-Dauphin qui venait tout juste de passer un stage de deux mois avec notre Directeur Gérard; Dimby était musicien et environnementaliste; il militait au sein d’une association de jeunes pour la protection des forêts. Nous fondions beaucoup d’espoir en lui.

2)- AIR MADAGASCAR

Je dois être le meilleur client étranger d’Air Madagascar puisque depuis 2009 j’ai du effectuer avec cette compagnies plus de 70 vols sans bénéficier d’aucune réduction ni avantage d’aucune sorte.

Un jour que je m’embêtais dans un de leur avion, je me suis mis à lire le magazine de la compagnie où une page entière est consacrée au fait qu’AIR MADAGASCAR s’engage pour la planète. En voilà une nouvelle, me suis-je dit, partagé par la joie d’une telle annonce et la circonspection quand on connaît l’intérêt malgache pour les forêts.

Je me suis donc rendu au siège de la compagnie, où le premier ministre m’avait obtenu un rendez-vous avec le Directeur Général, pour interroger celui-ci sur son engagement pour la planète. Cet échange fut constructif puisque nous avons convenu une « première » opération pour la planète ensemble via la création d’une pépinière dans cinquante écoles de la capitale.

Malheureusement, une semaine seulement après la signature de cet accord, le Directeur Général démissionnait avec notre accord sous le bras.

Il nous faudra patienter le temps nécessaire à la compagnie de nommer un nouveau Directeur en espérant que celui-ci soit aussi coopérant que l’ancien.

3)- LES DIABLES ROUGES PASSENT AU VERT

Notre première motivation étant la sensibilisation, nous ne pouvions pas laisser passer le déplacement des Diables Rouges et de leurs supporters au Brésil sans tenter de mener auprès de la jeunesse du pays une belle opération de communication sur l’empreinte écologique.

Nous avons dès lors proposé à l’Union Belge de planter des arbres pour compenser ces déplacements; le coût était de six euros par personne (sur un voyage qui coutait plus de 3.000 euros par supporter). L’idée était d’officiellement faire prendre en charge ce coût par les Diables (1.000 euros par joueur) alors que les sponsors auraient fait ce petit effort (après coup mais trop tard, deux sponsors des diables ont marqué leur intérêt pour le faire).

Les dirigeants de l’Union Belge, malgré des rencontres avec le Secrétaire Général Steven Martens, avec le vice-Président David Delferrière et des contacts pris avec Alain Courtois, Philippe Collin et le Responsable marketing Benjamin Goeders, n’ont pas donné suite à notre démarche.

Nous tenterons de nouveau notre chance pour la prochaine campagne des diables.

PETIT MOT POUR LA FIN

Je me rends compte que ce rapport est plus long que les précédents, mais vous savez que je m’emporte bien vite quand il s’agit de Graine de Vie.

Pourtant j’ai encore tant de choses à vous dire.

Vous dire que nous avons été choisi par un Organisme Public français (CVT) pour développer un brevet d’un chercheur français augmentant le taux de croissance des arbres en milieu difficile.

Vous dire que nos pépiniéristes testent actuellement une toute nouvelle technique qu’ils ont mis au point et qui pourrait nous permettre de planter certaines variétés de graines directement dans le sol sans passer par un empotage en pépinière.

Vous dire que nous multiplions les contacts avec la France pour tenter de créer Graine de Vie France, étape indispensable au développement exponentiel de nos projets à Madagascar (ancienne colonie française).

Vous dire que je travaille avec Mickaël qui a créé les premiers logos en 2009 sur un nouveau logo pour notre communication à l’étranger. Les malgaches ne comprennent pas facilement le concept de « Compensons notre empreinte écologique »; par contre le concept « TIME TO PLANT » les touche bien davantage.

Vous dire que nous avons deux véhicules 4x4 à Madagascar pour nos 48 projets et que le kilométrage de ces véhicules dépasse de loin de nombre d’arbres plantés à ce jour. Nous devrons à terme trouver une solution pour que nos meilleurs responsables ne passent pas un temps trop précieux dans des garages au lieu d’être sur le terrain.

Notre Directeur, Gérard Poncet et l’un de nos 4 x 4

Vous remercier enfin pour l’intérêt que vous portez à notre ONG, et plus particulièrement Fred qui ne compte pas ses heures pour aider notre cause.

Merci à tous les autres pour leurs actions, contacts, travail bénévole. Graine de Vie ne serait rien sans cette aide indispensable.

N’oubliez pas de parler de ce que nous faisons autour de vous; soyez des relais auprès de vos proches et connaissances; soyez fiers de soutenir notre action. Nous avons besoin de plus de reconnaissance et de plus de moyens, c’est la seule équation pour faire face à toutes les demandes d’intervention qui nous sont proposées.

Au plaisir de vous lire ou de vous entendre.

Frédéric Debouche

Lire la suite

21-10-2014 - Article du journal Le Soir

Nouvel article sur le site du journal Le Soir.

Lire la suite

18-08-2014 - Charity Run à l'école de Trintange

Notre équipe Graine de Vie au Luxembourg a organisé avec succès un Charity Run dans l'école de Trintange au Grand Duché du Luxembourg.

Les enfants de l'école ont couru pour récolter des fonds pour Graine de Vie et leurs efforts nous ont permis de recevoir un chèque de 4.149,30 euros.

Merci à tous les participants pour cette superbe opération.

Lire la suite

14-02-2014 - Les belges du bout du monde

Si vous avez raté l'émission de ce matin "Les belges du bout du monde", voici le lien !
On parle de Graine de vie. Notre président Frédéric Debouche était un invité de l'émission !!
http://www.rtbf.be/radio/podcast/player?id=1892995&channel=lapremiere

Lire la suite

14-02-2014 - Restauration de la Mangrove de Cap Est, le point le plus à l’Est de l’Afrique.

Situation en 2009 :

Cette mangrove protégeant le littoral du village d’Ambohidrafia (Madagascar-Région Sava- District Antalaha) sur plus de cinq kilomètres, a été totalement détruite avant 2009 par les habitants qui se servent du bois de mangroviers pour faire du charbon de bois utilisé pour la cuisson du poisson.

La mangrove est essentielle à l’équilibre environnemental des régions littorales pour plusieurs raisons :

  1. Les poissons frayent dans les mangroves qui sont donc essentielles à leur cycle de reproduction.
  2. Les mangroves sont les lieux d’habitats de très nombreux crabes indispensables au nettoyage du littoral et qui servent à la nourriture des populations.
  3. Les mangroves protègent le littoral et donc les villages s’y trouvant contre l’érosion des côtes et contre les cyclones.
  4. Les mangroves constituent l’écosystème terrestre qui a la plus forte capacité à absorber du CO² (plus de quarante fois plus que les forêts tempérées).

Situation en 2014 :

En juin 2009, Graine de Vie a entamé avec les habitants du village d’Ambohidrafia, un programme de restauration de la mangrove de cap est. Ce programme, aujourd’hui terminé, a fourni du travail à douze personnes pendant cinq années. Le responsable de ce groupe continue à être rémunéré pour veiller sur la mangrove restaurée. 70.000 arbres de huit espèces différentes ont été plantés et la construction de clôtures anti-algues a été nécessaire pour permettre aux jeunes plants d’arriver à maturité.

Lire la suite

12-11-2013 - Le Soir s'engage pour la planète avec Graine de Vie

Le 13 novembre, chaque journal lu donnera lieu à la plantation d'un arbre à Madagascar via Graine de Vie.

Réservez déjà votre exemplaire chez votre libraire.

Merci de diffuser ce message autour de vous.

Lire la suite

23-08-2013 - Rapport d'activités - Juin 2013

Graine de Vie compte aujourd’hui 28 projets de reboisement, 26 pépinières et deux projets de restauration de mangrove.

Ces projets se répartissent dans quatre zones différentes, la région Sava au Nord-Est de l’île, la région de Diego-Suarez au Nord, l’île de Nosy-Be et la capitale Antananarive.


Afficher Sites Graine de vie sur une carte plus grande

La région SAVA (Nord-Est de l'île)

Au CAP EST, le point le plus à l’est de l’Afrique, sud d’Antalaha, en bordure du parc national MASOALA, le plus grand de Madagascar.

Site 1. La mangrove de Cap Est

Restauration d’une mangrove détruite ; plantation de 58.000 arbres. Ce projet amorcé en 2009 arrive à sa fin. Les arbres plantés produisent déjà des fruits qui nous servent pour d’autres projets.

Site 2. Andranoanala.

En collaboration avec Madagascar National Parks, plantation à l’intérieur de la zone détachée du parc Masaola de cinquante mille arbres chaque année. Notre contrat avec MNP porte sur une durée minimale de dix ans.

Sites 3. Ambohidrafia.

Pépinière Ixina (photo) où nous produisons chaque année 50.000 plants d’arbres. Ce projet est dirigé par un de nos responsables dénommé Tator (photo), engagé initialement pour gérer la Mangrove et qui depuis s’est passionné pour la restauration de la forêt de son pays. Nous plantons à proximité de la zone où en 2009 nous avons planté nos premiers 100.000 arbres (site d’Ambohitralanana - site achevé).

Site 4. Ampohibe I

Pépinière We Forest où nous produisons chaque année 300.000 arbres sur un site de transplantation de près de 5.000 hectares. A l’autre bout de ce site se trouve la pépinière Ampohibe II.

Nous avons déjà planté sur ce site plus d’un million d’arbres.

Site 5. Ampohibe II

Pépinière « Do Something Coo2l », la plus grande de Madagascar. Nous y avons produit l’année passée 450.000 arbres. La production actuelle a été ramenée à 200.000 arbres.

A Antalaha, capitale de la vanille.

Sites 6, 7, 8.

Nous avons à Antalaha 3 pépinières, l’une chez notre chef d’opération à Madagascar Gérard Poncet (photo) ; cette pépinière sert de germoir pour les arbres fruitiers ; une autre sur la route de l’Aéroport (pépinière Adabe) et une troisième (pépinière Vanille-Fraise) en bord de mer.

A ANDAPE, ville entourée de vingt mille hectares de rizières au milieu d’un cirque montagneux où coexistent deux parcs nationaux.

Sites de 9 à 22.

A la demande du directeur du parc national de Marojejy, nous avons entamé en 2010 un programme destiné à protéger ce parc contre l’agression des brûlis provoqués par les habitants des 17 communes jouxtant le parc. Nous avons proposé à ces communes d’installer une pépinière dans chaque village en contrepartie d’un engagement des habitants consacré par une règle locale (Dina) de lutter contre les feux de forêts. Nous y avons installé à ce jour 14 pépinières et entamé cette année un programme destiné à proposer aux agriculteurs d’abandonner la culture sur brûlis (brûlis des forêts pour planter du riz ou du mais sur les cendres ; la production s’appauvrit après chaque brûlis) au profit de la culture de rente ; par ce système nous donnons aux agriculteurs les plants d’arbres de leur choix (cacao, cannelle, giroflier, café, arbres fruitiers, etc...) qui leur procureront des revenus.

Nous avons également trois projets destinés à restaurer la forêt autour des sources alimentant les rizières d’Andape afin de rééquilibrer le cycle naturel de l’eau. Alors que la Ville d’Andape est entourée de montagne et qu’il y pleut régulièrement, la répétition des ravages du feu dans les forêts fait disparaître chaque année plusieurs sources ce qui entraine aujourd’hui une pénurie d’eau pour toute la vallée.

Depuis 2010, et avec l’aide des autorités locales, nous sommes parvenus à limiter considérablement les ravages des feux de forêts à la limite du parc Marojejy.

A VOHEMAR

Sites 23, 24, 25.

Le district de Vohemar comprend 19 communes. Le maire de la ville principale et le chef du district nous ont invité à venir les aider à restaurer l’environnement du district.

Ce vaste projet un peu similaire à notre action à Andape se partage en trois points :

  1. Restauration de la mangrove (photo) du centre ville de Vohemar (50.000 arbres)
  2. Création d’une pépinière dans les dix neuf communes (2 communes ont déjà accepté Ampondrana (voir photo du site de plantation face à la mer) et Ambilobe Ambony)
  3. Sensibilisation de la population aux conséquences catastrophiques des brûlis. Dans ce district, les habitants ont recours aux brûlis dans la forêt car sur les cendres des arbres poussent de l’herbe pour les zébus. A 4 heures de route de là, dans la vallée d’Andape, les habitants brûlent la paille de riz dont ils n’ont que faire, alors que cette paille pourrait alimenter tout le bétail de Vohemar... Nous aurions un camion à notre disposition et nous pourrions organiser cet échange et éviter le brûlis de milliers d’hectare de forêts...

DIEGO SUAREZ (Nord de l'île)

Site 26.

La ville de Diego Suarez (Anstiranana), la plus grande ville du nord de Madagascar est la capitale de la région du même nom. Toute la région est alimentée en eau par les sources se trouvant dans le parc national de la Montagne d’Ambre (photo).

Aujourd’hui, à cause de la déforestation qui brise le cycle naturel de l’eau, les trois quart de ces sources se sont taries.

Nous avons conclu un partenariat avec les responsables du parc national pour créer une vaste pépinière (voir photo du choix du site) destinée à fournir des plants d’arbres à transplanter dans toutes les communes entourant le parc. Nous commencerons par deux communes dénommées Joffreville et Sakaramy.

NOSY BE (Nord-Ouest de l'île)

Site 27.

Première destination touristique de Madagascar, cette île de 321 km2 n’échappe pas aux affres de la la déforestation.

Nous avons conclu un accord destiné au reboisement du Mont Passot (montagne principale de l’île-230 hectares à reboiser dans un premier temps- 120.000 arbres) avec l’association AVOTRA, communauté locale gestionnaire des ressources naturelles de la zone du Mont Passot.

Le Mont Passot (14.000 hectares) constitue une zone écotouristique incontournable de Nosy Be. Dans la zone s’établit 9 grands lacs de cratères sacrés qui approvisionnent l’île en eau courante. 148 espèces végétales y sont recensées. Nous espérons à terme pouvoir y réimplanter des lémuriens en milieu naturel.

ANTANANARIVE (Capitale de l'île)

Site 28.

Il est très important de faire prendre conscience aux autorités malgaches de l’importance de la protection de l’environnement pour donner un avenir à une population dont la démographie ne cesse de croître (22.585.000 habitants dont plus de 43% entre O et 14 ans...).

Ces autorités sont basées principalement dans la capitale.

Nous avons donc conclu un accord avec l’association AKAMASOA du Père PEDRO (photo) pour installer sur un terrain de l’association (village d’Alatsinainy) une pépinière où chaque année seront produits 200.000 plants d’arbres à transplanter dans les villages du Père Pedro, dans les écoles, les prisons, le long des routes de la capitale, etc...

A noter que les dix ouvrières de la pépinière (photo) sont d’anciennes mendiantes des tunnels de la capitale. Nous avons engagés pour ce projet deux pépiniéristes de l’école des pépiniéristes de la capitale que Graine de Vie aide financièrement depuis 4 ans avec le soutien de l’un de nos éco-partenaires.

Lire la suite

25-03-2013 - Partenariat avec Pranarôm

La société Pranarôm s'engage à replanter un arbre à Madagascar pour chaque spray assainissant Aromaforce vendu.

Cliquez sur l'image ci-dessous pour télécharger le prospectus.

Lire la suite

15-01-2013 - Bonne année

Bonne et heureuse année en chanson de la part de l'équipe de Graine de Vie !

Et merci au groupe Clac & les portes et les artistes de Côte à Côte pour ce superbe cadeau !!

Musique Clac & les Portes et les artistes de Côte à Côte :
Aurélie Boffé, Roane Halflants, Pascaline Boes, Mathilde de Jenlis, Diégo Noesen, Xavier Dawant

Lire la suite

14-01-2013 - Partenariat avec TK Green

Tkgreen.org est une adaptation du moteur de recherche Google, qui permet de trouver les mêmes résultats, tout en faisant bénéficier Graine de Vie d'une partie importante des revenus publicitaires !!

La seule chose à faire est de mettre www.Tkgreen.org comme page d'accueil par défaut de votre navigateur web et à chaque recherche, vous planterez des arbres, en restant assis sur votre chaise !

C’est gratuit, simple et efficace !

Lire la suite

11-12-2012 - Fête du millionième arbre

Le 27 novembre 2012, notre ONG a fêté officiellement, au siège du Comptoir Caméleon à Bruxelles, la plantation de notre premier millionième arbre. Cette soirée a été un vif succès puisque plus de trois cents personnes y ont participé et ont pu visionner un reportage de 16 minutes sur les activités de notre ONG.

 

Cliquez ici pour voir plus de photos de la soirée. Lire la suite

06-12-2012 - Reportage d'Antenne Centre

Reportage sur Antenne Centre

Voici le reportage d'Antenne Centre réalisé lors de notre grande soirée du millionième arbre !

Reportage d'Antenne Centre

Diffusion le 28/11/2012

Lire la suite

04-10-2012 - Graine de Vie s'internationalise

GRAINE DE VIE LUXEMBOURG a été créée le 26 septembre dernier sous forme d'ASBL Luxembourgeoise sous la Présidence de Edouard Lambrechts.

Lire la suite

01-10-2012 - 1% Pour la planète !

GRAINE DE VIE a été acceptée comme association partenaire du 1% For the Planet !

1% For the Planet est un mouvement mondial qui regroupe plus de 1391 entreprises qui versent 1% de leurs ventes à un réseau international de groupes environnementaux.

Voir le site : http://www.onepercentfortheplanet.org/fr/

Lire la suite

26-09-2012 - Interview sur Matin Première

Avec ou sans sucre - RTBF Matin Première

Chaque matin, Marie Vancutsem part à la rencontre d'une initiative originale au niveau local :

On a beaucoup parlé de la lutte contre le réchauffement climatique sur ces ondes suite à la mobilisation de dimanche, Song for the climate... On l'a entendu dans l'émission Connexions, beaucoup de nos auditeurs mettent en avant l'importance des petits gestes au quotidien... Lui, il a décidé d'aller un peu plus loin... On reçoit le fondateur de l'asbl Graine de Vie, Frédéric Debouche.

Interview de notre président Frédéric Debouche

Diffusion le 25/09/2012

Lire la suite

18-09-2012 - Compte-rendu du voyage à Madagascar

Objectifs du voyage

Ce voyage avait un triple objectif :

  1. Fêter la plantation de notre millionième arbre.
  2. Inspecter nos 14 pépinières.
  3. Sensibilisation auprès de la presse malgache et des autorités.

Participants :

Frédéric, Gio, Vincent, Philippe De droite à gauche : Philippe, Vincent, Gio et Frédéric devant un arbre planté par Graine de Vie.
Gérard PONCET, notre Directeur malgacheAinsi que Gérard PONCET, notre Directeur malgache.

Fête du millionième arbre

Notre millionième arbre a été planté sur une colline à quelques kilomètres de notre pépinière « Do Something Coo²l » (la plus grande de Madagascar) dans la commune d’Ampohibe.

C’est dans cette commune que nous avons notre plus important projet de reboisement (plus de six mille hectares, près de six millions d’arbres).

Un million d'arbres pour la planète
nouvelle pousse

Tous les habitants du village s’étaient rassemblés à cette occasion.

villageois villageois villageois

Inspection de nos quatorze pépinières

Pépinière Akamasoah (Association du Père Pedro) 20.000 plants.Pépinière Akamasoah (Association du Père Pedro) 20.000 plants.

Nouvelle pépinière IXINA : 50.000 plants.Nouvelle pépinière IXINA : 50.000 plants.

Mangrove du cap est : 55.000 arbres (4 kilomètres)Mangrove du cap est : 55.000 arbres (4 kilomètres).

Nouvelle pépinière Commune Marovato : 25.000 plants.Nouvelle pépinière Commune Marovato : 25.000 plants.

Visite d'une équipe bénévole de transplantation.Visite d'une équipe bénévole de transplantation.
Pépinière Ampohibe 1 : 300.000 plants.Pépinière Ampohibe 1 : 300.000 plants.

Nouvelle pépinière MANDENA : 25.000 plants.Nouvelle pépinière MANDENA : 25.000 plants.

Inspection des dégâts de la culture sur brûlis.Inspection des dégâts de la culture sur brûlis autour du parc national Marojejy.

Inspection du projet de reforestation autour de la source d'Andape : 40.000 arbresInspection du projet de reforestation autour de la source d'Andape (40.000 arbres).

Visite du nouveau site pour une pépinière de 200.000 plants avec le Père Pedro.Visite du nouveau site pour une pépinière de 200.000 plants avec le Père Pedro.

Sensibilisation auprès de la presse malgache et des autorités

Conférence de presse :

A notre arrivée à Antananarivo nous avons tenu une conférence de presse pour parler de nos activités à Madagascar. Pour attirer les médias, nous leur avons fait parvenir un exemplaire d’un article de la Libre Belgique sur le désastre écologique de Madagascar. De voir l’image de leur pays à l’étranger a impressionné les journalistes qui nous ont réservé un bon accueil. Le soir, un sujet de deux minutes est passé au journal télévisé de la chaine principale du pays (TVM).


Conférence de presse
Conférence de presse

Deux jours plus tard, en écoutant par hasard la radio malgache, nous entendons un sujet sur Graine de Vie pendant près d’un quart d’heure.

Conférence sur les brûlis et la reforestation

Le Premier Ministre malgache, Jean-Omer BERIZIKY, est l’ancien ambassadeur de Madagascar en Belgique ; il est aussi le beau-père de notre ami Philippe. Il nous a fait l’honneur et le plaisir de présider une conférence que nous avons organisé à Andape avec la Direction des Parcs Nationaux pour sensibiliser les maires des communes à participer à notre action de reboisement.


Le Premier Ministre saluant Jean Hervé BAKARIZAFY, Directeur des Parcs Nationaux d’Andape. Merci à notre ami David d’avoir offert le coût de l’hélicoptère pour la venue du Premier Ministre.
Le Premier Ministre saluant Jean Hervé BAKARIZAFY, Directeur des Parcs Nationaux d’Andape.
Merci à notre ami David d’avoir offert le coût de l’hélicoptère pour la venue du Premier Ministre.


Quelques photos en vrac


Lire la suite

06-09-2012 - Conférence sur les brûlis et la reforestation

Le premier Ministre de Madagascar Jean-Omer Beriziky a présidé une conférence organisée par Graine de Vie à Andape le 5 septembre 2012 sur les brûlis et la reforestation.

Lire la suite

22-05-2012 - On parle de Graine de vie à Taratata grâce au groupe Suarez

Merci pour leur soutien

Cliquez ici pour regarder l'interview du groupe Suarez.

Taratata N°425
Diffusion sur France 2 le 04/05/2012

Lire la suite

28-03-2012 - SAUVONS LA PLANETE, CELA REND HEUREUX.

« Qu’il y ait urgence à changer nos habitudes de consommation ne fait plus aucun doute. Aujourd’hui, tout le monde a compris cette nécessité. La difficulté, c’est de déclencher une dynamique sociale pour que, tous ensemble, on s’engage pour le développement durable. Mais, il faut dépasser le discours catastrophiste, certainement nécessaire dans un premier temps, mais ensuite contreproductif : il provoque des réactions de rejet, de refus, de désespoir ou d’abandon.

Changez vos habitudes de consommation, c’est bon pour votre bonheur. De nombreuses analyses scientifiques le prouvent : la préservation de la nature est avant tout une voie pour (re)trouver le bonheur. »

« L’Ecologie du bonheur » par Eric Lambin, professeur au département de géographie de l’UCL Lire la suite

Retrouvez plus de news sur notre page Facebook.